Diabétiques, quel sport choisir ?

Le bulletin hebdomadaire de Passeportsante.net du 30 novembre 2010 publie sous la plume de Carla Johnson, un communiqué très instructif de La Presse Canadienne sur les sports les plus aptes à aider à maîtriser un diabète « diabète : aérobie et musculation diminueraient le taux de sucre sanguin ».

Si donc vous êtes diabétique et que vous hésitez entre deux types de pratiques sportives, je vous engage vivement à lire cet article et vous verrez que vous n’avez même plus l’embarras du choix : allez courir dehors et inscrivez-vous dans une salle de muscu.

CHICAGO, Ill. – Le meilleur moyen de diminuer son taux de sucre dans le sang pour un diabétique est d’associer l’aérobie à la musculation en salle. Une combinaison qui permet par ailleurs une perte de poids plus importante que la pratique d’une seule de ces activités sportives à la fois.

Le sucre dans le sang est le carburant des muscles, et l’organisme en brûle plus pendant l’activité aérobique que pendant la musculation qui, elle, augmente plus la masse musculaire. Et les deux activités transforment les protéines musculaires de manière à favoriser ce processus.
« Il est clair que pratiquer les deux est mieux que de n’en pratiquer qu’un seul, a résumé le premier auteur de l’étude, le docteur Tim Church, du centre de recherche biomédicale Pennington de Baton Rouge, en Louisiane. C’est presque comme prendre deux médicaments différents. »

Les patients qui ont fait l’objet de cette étude, publiée mercredi dans le journal de l’Association médicale américaine (JAMA), ont atteint ces résultats en neuf mois, au rythme de trois séances de 45 minutes par semaine.

Les participants étaient divisés en trois groupes : un groupe qui faisait de l’aérobie seulement, le second groupe de la musculation seulement et le troisième, les deux activités. Les recommandations officielles, aux États-Unis, préconisent l’association des deux pour tous les adultes.

Le temps consacré à l’activité sportive était le même pour les trois groupes. Pour comparer ces activités, un quatrième groupe de patients a fait des étirements et de la relaxation une fois par semaine. Au total, 245 diabétiques ont été retenus pour l’étude.
Conduits par des professeurs, les patients « aérobie » ont marché sur un tapis roulant dont la pente augmentait de 2 % toutes les deux minutes. La musculation, elle aussi dirigée, était faite sur des machines qui faisaient travailler les muscles du thorax et des jambes, le poids étant augmenté proportionnellement au développement de la force musculaire.

Résultat : seule la glycémie (sucre dans le sang) et le poids des membres du groupe ayant pratiqué les deux activités, aérobie et musculation, avaient diminué, bien que les trois groupes aient réduit leur tour de taille.
Quarante-et-un pour cent des patients qui combinaient les deux ont utilisé moins de médicaments anti-diabétiques ou avaient une glycémie moindre, comparé à 26 % de ceux qui ne faisaient que de la musculation, 29 % du groupe « aérobie » et 22 % des participants du quatrième groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *