Des champignons riches en vitamine D2

L’insuffisance d’apport de vitamine D semble concerner tous les pays. Il est devenu classique de compléter ses apports par des médicaments ou des compléments alimentaires.

La vitamine peut être apportée sous forme de vitamine D3 (cholécalciférol), identique à celle synthétisée par la peau ou sous forme de vitamine D2 (ergocalciférol) que l’on trouve en petite quantité dans l’alimentation. Cette vitamine D2 est métabolisée en cholécalciférol (D3) avant transformation en formes actives de la vitamine D.

On pourrait penser que cette vitamine D2 qui doit subir une étape de transformation supplémentaire est moins active que la D3.

Apparemment il n’en est rien. C’est ce que confirme une étude pilote menée par des chercheurs de l’Ecole de médecine de Boston. Ils ont comparé chez 30 adultes sains les taux sanguins de calcifédiol, premier dérivé issu du métabolisme de la vitamine D3 après passage hépatique.

Ces taux sanguins se sont révélés être identiques après 12 semaines d’apport journalier de vitamine D sous forme soit de vitamine D3, vitamine D2 ou de poudre de champignon titrée en vitamine D2.

Comment ont été obtenus ces champignons riches en vitamine D2 ? Tout simplement en les soumettant à de la lumière ultraviolette.

Nous faisons la même chose quand nous exposons nos avant-bras au soleil à la différence que nous fabriquons de la vitamine D3.

Référence : Nathan Gray, Mushrooms provide as much vitamin D as supplements, researchers find, https://www.nutraingredients.com/ du 23 avril 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *