Agora Santé

Du jus de myrtille pour ralentir le déclin cognitif

Posté par :

Le très connu et scientifique Journal of Agricultural and Food Chemistry publie les résultats d’une étude clinique américaine montrant l’intérêt de jus de myrtille pour améliorer la mémoire chez les personnes âgées commençant à présenter des troubles cognitifs.


Ces 9 personnes d’âge moyen 76,2 ans ont consommé environ 500 ml de jus de myrtille tous les jours pendant 12 semaines. Les tests montrent une amélioration significative des capacités d’apprentissage et de la mémoire avec une tendance à l’amélioration des symptômes dépressifs.

Le jus de myrtille est riche en flavanols et anthocyanes dont on sait maintenant qu’ils passent la barrière cérébrale : les chercheurs pensent que ces polyphénols augmentent les connections neuronales existantes, facilitent les communications entre cellules et stimulent la régénération des neurones.

L’effectif de cette étude est réduit puisque seulement 9 personnes y ont participé et nécessitera d’être reproduite avec un nombre plus important d’individus. Néanmoins, elle pose les bases des mesures préventives que l’on peut facilement envisager chez une personne âgée dès les premiers troubles cognitifs. Pour l’équipe de l’Université de Cincinnati à l’origine de cette étude, il n’est pas douteux que le jus de myrtille pris en quantité suffisante offre une possibilité de retarder ou de ralentir la dégénérescence des neurones.myrtille

En 2003 déjà, une précédente étude suggérait que la consommation de jus de myrtille réduisait le risque de développer une maladie d’Alzheimer ; avec pour conséquence une explosion des ventes de ce jus tout du moins aux USA.

Coup de pub ou véritable confirmation de l’intérêt du jus de myrtille ? Personnellement, je pense que ces résultats recoupent ceux obtenus sur la mémoire avec du jus de raisin. Ces jus de baies contiennent les mêmes types de composants à savoir des polyphénols de type anthocyanes et flavanols et que par leur pouvoir anti-oxydant, ils contribuent à protéger toutes les cellules, y compris les neurones.

En conclusion, buvons de l’eau certes, mangeons des fruits frais riches en polyphénols et/ou consommons les sous forme de jus si cela est plus facile en fonction de la saison ou de son lieu de séjour.

Référence : Stephen Daniells « Blueberries may boost memory in older adults : study » www.nutraingredients.com du 11 janvier 2010.
VN:F [1.1.9.1_544]
Moyenne: 5.0/5 (1 vote )
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google
  • Blogosphere News
  • E-mail this story to a friend!
  • Live
  • MySpace
  • Netvibes
  • Print this article!
  • Scoopeo
  • Technorati
  • TwitThis
  • Wikio FR
  • Yahoo! Buzz

3 commentaires sur “Du jus de myrtille pour ralentir le déclin cognitif”

  1. [...] leur consommation contribue à protéger le cœur et est associée à une diminution du risque de démence. Commentaire personnel : Les raisins rouges sont riches en polyphénols ; il est sans doute inutile [...]

  2. Paul (Rédacteur en chef) dit :

    oui et non. Dans le cadre de la vision, les anthocyanes agissent par effet anti-oxydant, protection des capillaires (propriétés vitaminiques P) et accélération de la régénération du pourpre rétinien. Pour ce qui est de la protection des neurones, la myrtille agit surtout comme anti-oxydant grâce à ses anthocyanes et ses tanins.

  3. Zarastro dit :

    Je croyais que la myrtille était utile pour la vision. Est ce le même processus ?

Poster un commentaire

* champs obligatoires

Thématiques

  • Commentaires récents

  • Billets les plus commentés

  • Billets les mieux notés